10 août, 2013

Rédigé par | 1 commentaire

Traduction : [BARKS MONTHLY : Longue interview avec Tsunku vol.1] « Les Morning Musume。 étaient supposées durer un an et finir après le Kohaku. » Première partie.

tsunku_main001

 

Tsunku est le chanteur principal de Saharam Q, un groupe de rock qui célèbre son 25ème anniversaire cette année, et le charismatique producteur du Hello!Project avec tous ses groupes féminins stars comme Morning Musume。, Berryz Koubou et °C-ute. Il porte aussi la casquette de président de la société de spectacle TNX et est à la maison père de trois enfants.

Le musicien aux multiples talents semble ne jamais s’arrêter dans sa course vers ses rêves d’une musique et d’un divertissement réinventés. Nous vous proposons une longue interview spéciale par BARKS consacrée à Tsunku♂. Nous allons plonger dans ses réflexions et ses idées sur l’univers de Tsunku♂ et la légende de Sharam Q.

Volume 1 ou comment tout a commencé il y a 16 ans – Hello!Project

◆  ◆  ◆

Vous avez peut-être eu à répondre trop souvent à cette question déjà, mais quel sentiment avez-vous sur ces 16 années de Hello!Project ? Ont-elles étaient difficiles ?

Tsunku♂ : Ça a été dur mais c’est passé très vite. J’étais avec mon ami Katsunori Takahashi l’autre jour et il me disait : « Mais elles sont où Kago Ai et Gomaki (Maki Goto) ? Pas chez les Morning Musume。, si ? » Il plaisantait bien sûr, mais les vieux comme nous parlent de l’époque où Nozomi Tsuji et Goto étaient encore là, il y 10 ans, comme si c’était hier. Pour les gens, il y a 10 ans ça remonte à loin. Pour moi, ces 15 années sont passées tellement vite. Il y a 15 ans, autant dire que certains des membres actuels n’étaient même pas encore nés.

── Avec le temps vous avez, c’est sûr, du traverser beaucoup de difficultés…

Tsunku♂ : Eh bien, oui si je fais le compte de toutes les choses négatives, du genre : « Quoi !? Tu arrêtes maintenant !? » (rire)

── HAHAHA (rire) En regardant en arrière, quelle est la chose la plus amusante ou la plus heureuse que vous puissiez vous rappeler ?

Tsunku♂ : Il y en des tas en fait. Par exemple, la première place à l’Oricon avec « Help me!! ». (Voir l’article interview d’avril 2013) Le marché n’est plus aussi bouillonnant ces temps-ci que ce qu’il a été et ça n’a plus la même signification d’être classé haut aujourd’hui, alors j’étais vraiment fier d’elles pour ça. Le staff a pris le temps de trouver des idées, les membres ont participé à des campagnes, et j’ai écrit différents types de faces B pour ce single. On a tous travaillé très dur dessus. C’était génial que la chanson se classe n°1. Je dis souvent aux filles : « Visez la 1ère place ».
J’étais tout fou et vraiment fier quand « Daite HOLD ON ME! » a décroché cette place pour la première fois. (3ème single des Morning Musume。 et premier à s’être classé n°1 à l’Oricon). A l’époque, j’avais l’habitude de tout calculer dans les moindres détails et d’écrire en tenant compte de tous les éléments comme les émotions, le moment, les personnalités qui entraient en ligne de compte dans chacune des chansons après « Summer Night Town » ce genre de choses.

── Et vous vous vous êtes classer 1er de nombreuses fois par la suite, d’abord avec « LOVE Machine ».

Tsunku♂ : Quand on décroche la première place c’est un jour à marquer d’une pierre blanche. C’est, je pense, un moyen parfait de pouvoir se remémorer les temps forts du passé.

── C’est pour ça que Tsunku♂ vise la 1ère place ?

Tsunku♂ : Longtemps avant d’avoir lancé les Morning Musume。, il se trouve que je partageais une chambre avec un producteur de musiques pour la télé. Une chanteuse pleurait à côté de lui un jour et il (le producteur de musique) a dit : « elle pleure seulement parce qu’elle a le sentiment qu’elle aurait du décrocher la 1ère place ». J’avais jamais vraiment tenu à être n°1, je cherchais plutôt à ce que d’avantage de personnes écoutent nos chansons et à ce qu’elles durent. Ce que ce producteur m’a dit à ce moment-là m’a interpelé. Il m’a dit : « Les filles ont besoin de résultats comme une 1ère place c’est plus parlant pour elles, ça les rend plus heureuses que de vendre tant ou tant de disques ». Que ce soit vrai ou pas, je me suis dit : « Aha ». En gardant ça dans un coin de la tête, je me suis choisi un concept clé et un leitmotiv. Bien sûr je ne mets pas la pression aux filles pour « Décrocher la 1ère place », mais je le fête avec elles si elles y arrivent.

── Morning Msusume。 est un des groupes les plus en vue en ce moment. En tant que producteur, à quoi croyez-vous que tienne leur ascension ?

Tsunku♂ : L’état de forme général des Morning Musume。 mis à part, je me demande personnellement si elles ne sont pas stimulées plus par la dynamique actuelle du Hello!Project, dynamique qui était plutôt molle pendant les 4-5 dernières années. La dynamique a changé après l’arrivée avec la 9ème génération de nouveaux membres, une première ou presque depuis près de 4 ans et demi. Les fans ont été laissés sur leur faim avant ça, mais ils étaient bien là pour affirmer : « Ca c’est les Morning Musume qu’on attendait ».
Vous avez remarquez que le style de musique a changé dernièrement ? En 3-4 ans, j’ai l’impression qu’on a eu ce qui était implicitement des « chansons d’idols convenues » en quelque sorte, mais j’ai voulu essayer quelque chose de différent dans le style au moment de la sortie de « Pyoko Pyoko Ultra ». La chanson d’après « Renai Hunter » a aussi eu des retours positifs, alors j’ai pris la résolution d’aller plus avant dans cette direction, en dehors de la tendance du moment. Mes compositions allant s’affinant, les membres ont commencé à se montrer plus sérieuses et l’ensemble du groupe s’est mis à rayonner. C’est les Morning Musume。 d’aujourd’hui et non celles de l’époque « Morning Coffe ».

── Quelques uns des changements notables chez les Morning Musume aujourd’hui, par exemple, les danses qui sont beaucoup plus chorégraphiées qu’avant. Y-a-t-il une stratégie derrière cela ?

Tsunku♂ : Tout simplement, c’est facile à comprendre avec une certaine distanciation. Ces enchainements chorégraphiés ont encore besoin d’être d’avantage travaillés si on les compare à ce que font les cheerleaders ou les fanfares. Les filles ont du pain sur la planche pendant les tournées, à commencer par les enregistrements, les events handshake, et les répétitions pour les choses comme les chorégraphies, ce qui rempli de défis leur temps déjà limité. Ce n’est pas toujours parfait et parfois on dirait qu’elles pourraient s’écrouler à tout moment. C’est aussi ce qui fait les Morning Musume。 et je crois que c’est là le point sur lequel je pourrais me montrer plus strict.

── Vous voulez vraiment être strict avec elles ?

Tsunku♂ : Oui. Sur les enchainements parfois elles sont lentes ou pas synchro. Je veux qu’il soit clair que ce sera « non ». L’industrie japonaise du divertissement est très indulgente à cet égard. Les Morning Musume。 paraissent affutées à cause du large sentiment ambiant d’acceptation qui n’appelle pas à se dépasser.

── Parlons de la 12ème génération des Morning Musume。. La première fois qu’il en était question, Tsunku♂ disait que l’important c’était la quantité, et une rumeur courrait chez les fans selon laquelle la 12ème génération compterait 20 filles.

Tsunku♂ : (rire) C’est ce que j’avais en tête SI elles n’avaient pas « le truc », et puis un recrutement de masse ne peut pas faire de mal.

── La notion de « truc » paraît subjective. Par exemple, une fille peut chanter étonnamment bien, parler intelligemment, avoir une allure charismatique, etc. Pourriez-vous définir le « truc » que vous avez en tête ?

Tsunku♂ : Être une meilleure chanteuse n’implique pas qu’on deviendra forcément une star. Il est difficile d’être précis. Si une fille a le « truc », ça émane d’elle naturellement sans avoir à intervenir. Disons, qu’on ait une Namie Amuro de 14 ans avec nous maintenant, ce serait très puissant. Comme Tsuji, Kago, Goto et Aya Matsuura qui avaient ce truc éclatant.

── Vous pouvez le déceler à la première rencontre ?

Tsunku♂ : Oui, absolument. Je peux le sentir aussi facilement que ça la plupart du temps. Mais il y a un temps pour chaque chose. De nombreuses filles ou femmes aujourd’hui dans le show biz disent : « Je rêvais d’intégrer les Morning Musume。 ». Unetelle, par exemple, est très populaire et on la voit dans des séries télé et des pubs tout le temps. Elle a en fait auditionné pour les Morning Musume。. C’est une star ailleurs parce qu’elle n’aurait pas pu briller avec les Morning Musume。. Le timing joue aussi. Et savoir si elle est faite pour le groupe. Si je pense qu’elle s’en sortira mieux en solo, comme Matsuura, elle sera en solo. Aujourd’hui Reina Tanaka est partie, j’espère trouver la sérendipité qui provoquera la réaction chimique qui rendra les autres filles encore plus impliquées.

── C’est comme ça que vous avez su garder les Morning Musume。 toujours synonymes de fraîcheur et de nouveauté.

Tsunku♂ : Je pense que c’est rare pour un groupe féminin de durer aussi longtemps où que ce soit dans le monde.

(La suite dans la seconde partie.)

 

Texte original.

  1. Merci pour la traduction, il me tarde de lire la suite :-)

Leave a Reply